McKenzie en détail

La Méthode McKenzie en détail :


Grâce aux nombreux articles scientifiques de qualité, le McKenzie fait autorité pour le traitement des pathologies du rachis dans l’EBM (Médecine basée sur les preuves scientifiques).

Elle est particulièrement efficace pour les traitements des hernies discales (lombaire, cervicale et dorsale), discopathie, lumbago, sciatique, mal de dos à répétition, douleurs chroniques, cervicalgie, cervico-brachialgie, torticolis, céphalée cervicogénique, pieds ou mains qui s’endorment et qui fourmillent, wiplash (coup du lapin), arthorse de façon générale et plus spécifiquement l’arthrose des articulations périphériques (genou, hanche, cheville, épaule, coude, poignet,…), des épicondilites, épitrochléite, épaule bloquée (frozen schoulder), calcifactions et tendinopathies de l’épaule, douleur sacro-iliaque.

Elle peut également être un outil précieux dans les pathologies telles que le canal lombaire étroit, les douleurs chroniques (fibromyalgie, certaines pathologies rhumatismales,…) la reprise du sport après une blessure,…

Les contres indications sont clairement définies et recherchées avec attention lors du bilan initial.

Le traitement sera particulièrement orienté vers la recherche de la préférence directionnelle et de la centralisation.

La préférence directionnelle:

C’est la direction de mouvement (ex: l’extension) dans laquelle la répétition des mouvements ou des postures fin d’amplitude vont amener une augmentation des amplitudes (+ de souplesse) et/ou la centralisation.

A l’inverse, la répétition ou les postures fin d’amplitude dans la direction opposée (ex: la flexion) vont amener une perte d’amplitude et la périphérisation.

Centralisation/ périphérisation :

La centralisation: suite aux mouvements répétés et/ou posture en fin d’amplitude, la douleur la plus distale (la plus éloignée de la colonne) devient plus proximale( plus proche de la colonne).

La périphérisation: est le phénomène inverse de la centralisation. Ici, la douleur la plus proche de la colonne s’éloigne de la colonne suite aux mouvements répétés et/ou posture fin d’amplitude.

Pour cela, les praticiens McKenzie (tout particulièrment les certifiés) sont habitués à utiliser des tests fiables et reproductibles.

Afin de sécuriser le patient dans son traitement, les tests de conduction et de compression des nerfs seront réalisés dés que la clinique l’impose.

Une aide ergonomique et une éducation à l’hygiène vertébrale (prévention) seront fournies au patient si nécessaire.